Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 17:31

councilofelrond

Grand Désarroi a frappé à ma porte alors que je menais mon fils Raoul (15 ans d’insolence) et ses amis dans une célèbre chaîne de « restauration » rapide après les avoir récupérés à la sortie du cinéma. Tandis que les cinq adolescents affamés (Raoul, Selim, Raph’, Linda et Anne-Pâquerette) commandent des quantités pantagruéliques de burgers, frites et sodas aux frais de la Princesse Hervé, je les entends commenter copieusement le film qui vient d’occuper trois heures de leur samedi après-midi, « Le Hobbit ». Tous les débats de fond sont abordés de « Pourquoi Orlando n’est-il plus au casting ? », à « Franchement la scène du début avec les nains m’a saoulé », en passant par « Non mais sérieux le Seigneur des Anneaux c’était quand même plus épique niveau baston ». Je me permets alors de lancer une remarque de mon cru en indiquant que pour une fois que l’on consacre des films à la création d’organisations internationales – avec la contribution de Cate Blanchett en prime – ils feraient mieux de s’y intéresser d’un peu plus près.

 

Raoul : Tu racontes quoi encore p’pa ?

Moi : Je n’ai pas encore vu Le Hobbit mais si c’est comme le Seigneur des Anneaux… il s’agit d’un film de droit international, non ? Il est évident que c’est l’histoire d’une organisation internationale qui essaie de détruire l’anneau de Sauron et de protéger ainsi la Terre du Milieu contre les Forces du Mal.

 

Linda Sicaro me demande si je suis sérieux tandis qu’Anne-Pâquerette m’observe avec des yeux de merlan frit. Selim (le sage camarade venu de la contrée lointaine du Huberistan pour un échange scolaire) me demande si le doublage opéré dans son pays lui a fait rater un détail essentiel quant au caractère juridique de l’œuvre de Tolkien.

 

C’est exaspéré que je leur expose alors mon point de vue incontestable. Aucun d’entre vous n’osera ensuite nier que la Communauté de l’Anneau est bien une organisation internationale avec neuf péquins comme membres. Les plus oublieux d’entre vous sont invités à regarder la vidéo ci-dessous afin de se remémorer la constitution de la Communauté (en anglais uniquement, désolé).

 

 


 

 

 

Reprenons donc notre explication : brillants que vous êtes, vous savez déjà grosso modo ce qu’est une organisation internationale, surtout si vous avez lu mes billets relatifs à l’ONU. Je vous ai peut-être aussi précisé que l’on définit l’organisation internationale comme (je simplifie) une association d’Etats constituée grâce à un traité ou un autre instrument de droit international, dotée d’organes communs, d’une personnalité juridique propre et chargée de la réalisation d’objectifs communs.

 

Or que se passe-t-il dans la Communauté de l’Anneau ? Des péquins représentants les Hommes, les Nains, les Hobbits, les Elfes et je ne sais plus quel autre type de créature fantasmagorique se réunissent au Conseil d’Elrond (à Fondcombe) pour parler de l’anneau qui pourrait mener la Terre du Milieu à sa perte et des mesures à prendre pour prévenir ce désastre. La palabre dure environ dix minutes, Gimli subit un « Fail » magistral en essayant de briser l’Anneau avec sa hache et tout le monde se met à s’égosiller pour faire prévaloir son point de vue quant au meilleur moyen de procéder. Toujours est-il qu’au bout d’un moment le Hobbit Frodon – qui est à mes yeux le personnage le plus pénible de la trilogie – parvient à mettre tout le monde d’accord en s’engageant à jeter lui-même l’Anneau dans la lave de la Montagne du Destin.

 

raoul mordor

 

C’est là que l’organisation internationale nommée « Communauté de l’Anneau » est constituée. Elle établit son siège à Fondcombe sur la base d’un accord qui est, certes, dénué du formalisme inhérent à un traité international mais semble tout de même correspondre aux canons juridiques de la Terre du Milieu. Quel meilleur moyen de contracter que d’affimer « …Et tu peux compter sur mon arc, mec ! » lors d’un conseil chez un elfe ? On peut en tout état de cause supposer que l’on se trouve en présence du « Traité de Fondcombe instituant la Communauté de l’Anneau » sous les auspices du Conseil d’Elrond. Ainsi que l’affirme d’ailleurs ce dernier dans le roman éponyme, les membres de la Communauté s’engagent à représenter les différentes nations de « Gens Libres » dans la réalisation de cette grande tâche censée prévaloir sur l’intérêt isolé de chaque peuple.

 

Adhérer à mon exposé suppose bien évidemment de considérer que les neuf membres de la Communauté représentent chacun un Etat, bien qu’il y ait en l’occurrence quatre Hobbits pour la seule Comté. Ne me faites même pas l’affront d’évoquer le fait qu’il y ait deux représentants des Hommes, on sait bien que ce fourbe de Boromir n’a pas exactement les mêmes desseins qu’Aragorn.

 

Linda : M’sieur Valoche… Vous êtes sérieusement en train de nous expliquer que lorsqu’ils se réunissent à Fondcombe les héros créent une organisation internationale ? Ce n’est pas un peu juridico-monomaniaque comme vision du film ?

 

Je persiste et signe en rabâchant que Fondcombe sert vraisemblablement de siège à l’organisation (même si la Communauté n’y remettra pas souvent les pieds), qu’ont été institués une assemblée des membres de la Communauté et un conseil exécutif restreint constitué par les membres les plus influents (soyons honnêtes, les Hobbits n’ont pas vraiment leur mot à dire lorsqu’il faut prendre une décision) et qu’un Secrétaire général a même été désigné en la personne de Gandalf dont il est notable qu’il n’a pas grand pouvoir à part celui de produire des discours mémorables, des phrases cultes et de faire un peu de lumière en temps utile. Oui bon… le Balrog…

 

raoulgandalf

 

Je pousse le vice. Lorsqu’ils effectuent leurs déclarations retentissantes durant le Conseil d’Elrond (« You have my axe ! », « You have my sword » « You may rely on my vuvuzela ») les membres de la Communauté s’engagement manifestement à fournir une contribution qui, à défaut d’être financière, est tout de même vachement utile dans la réalisation des objectifs de l’organisation, à savoir trucider les orques, trolls et nazgûls qui auront l’outrecuidance d’attenter – à de trop nombreuses reprises – à la vie du Porteur de l’anneau.

 

Raph’ : Ouais… d’ailleurs la contribution de chacun file une sacrée différence d’influence dans les décisions. Ce sont un peu les plus puissants qui décident alors que les Hobbits sont quatre et que l’un d’entre eux se trimballe l’anneau infernal. Si c’est une organisation internationale… elle est sacrément injuste.

Moi : Il est vrai qu’on pourrait s’interroger sur les modalités de vote adoptées par cette organisation internationale. Si l’on part effectivement du principe que celui qui a la plus grosse (arme) a plus de poids dans les votes on se rapproche un peu du système de pondération pratiqué au Fonds monétaire international. Il est notoire qu’au FMI – et pour simplifier à l’extrême en attendant d’en parler plus en détail un jour lointain – plus vous contribuez financièrement, plus vous disposez de « voix ». Grâce à ce système de pondération les Etats-Unis rassemblent à eux seuls 25% des droits de vote… un peu comme Aragorn. Les Hobbits n’apportent initialement pas grand’ chose à la Communauté à part un peu de bonne humeur, de ressort comique et de beaux chants. On leur demande donc simplement de suivre, de se taire, de cuisiner et de ne pas se faire dévorer par le premier ouargue venu. Il me semble toutefois me rappeler que les membres de la Communauté optent parfois pour le procédé du consensus, selon le modèle « Je propose ça. Qui est contre ? Qui est contre à part Merry et Pippin ? Ok, ma proposition est adoptée ».

 

Selim : Du fait les Hobbits sont un peu les pays en voie de développement de cette organisation.

Linda : J’aurais plutôt désigné les nains.

Raph’ : Non, les nains font partie de l’ancien groupe des non-alignés. Les elfes sont supérieurs, riches et pédants. Ils sont même membres d’autres organisations internationales comme le Conseil Blanc. Ce sont tellement des ricains. Et ils se frittent à chaque fois avec les nains comme si c’étaient des russes.

Raoul : Même en taille c’est clair que les nains ne s’alignent pas…

Linda : Les Hobbits non plus.

Raoul : Ouais mais les nains sont chiants, un peu comme les chinois et les russes à l’ONU.

 

Je lance une frite à la face de Raoul et conclus, sûr de mon bon droit, que la Communauté de l’Anneau est une organisation internationale dépourvue d’activités normatives (créer des règles) mais qui dans le domaine opérationnel est particulièrement efficace au vu des scènes de combat épiques immortalisées par le film. Certes, les modalités de dissolution et d’exclusion (incluant mais ne se limitant pas à une chute dans un gouffre, la réception pectorale d’une volée de flèches, la capture par des orques) sont d’une violence notable mais la Communauté est sans doute l’une des organisations internationales les plus investies sur le terrain, un peu avant les Chevaliers de la Table Ronde et le S.P.E.C.T.R.E.

 

fellowship.jpg

 

Anne-Pâquerette : Vu comme ça n’importe quel Etat peut créer une organisation internationale s’il trouve au moins deux ou trois autres partenaires motivés… Pourquoi par l’organisation internationale de la Chips… ou de la Chocolatine ?

 

Je réponds à ma potentielle future belle-fille qu’elle a raison et qu’il existe un nombre conséquent d’organisations internationales dans des domaines aussi variés qu’inimaginables pour qui ne baigne pas dans le milieu du droit international. J’ai d’ailleurs, en mon temps, grandement contribué à la création d’une organisation internationale destinée à sauver le monde… enfin, à sauver nos têtes. Mais ça j’en parlerai dans un autre billet…

 

Raoul : Vous voyez pourquoi je n’aime pas regarder des films avec mon père ? Dès qu’il a entendu parler du scénario du Hobbit…

Moi : Un film sur l’uti possidetis juris.

Raoul : Ca donne la même chose qu’à l’époque d’Ocean’s Eleven…

Moi : Un film sur la violation de l’intégrité territoriale. Courbez l’échine vous dis-je, le droit international est partout.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Avocat international 11/01/2013 10:45

Moi je dirai que le La Communauté de l’Anneau est plutôt une alliance en temps de guerre.

diraoul 15/01/2013 20:38



Je vous recommande la lecture du billet de ma collègue dont la position vous conviendra sûrement ;)
http://diraoul.over-blog.com/article-la-communaute-de-l-anneau-n-est-pas-une-organisation-internationale-mais-une-operation-de-maintie-114383070.html



Soyez Les Bienvenus!

  • : Le Droit international expliqué à Raoul
  • Le Droit international expliqué à Raoul
  • : Blog destiné aux confrères juristes en droit international, à leurs proches et aux curieux. Si vous esquissez ne serait-ce qu'un sourire ou réussissez à faire comprendre la clause de la nation la plus favorisée à votre maman grâce à ce blog, son objectif sera atteint. Autrement je n'ai pas le pouvoir de vous divertir... Animé par V. Ndior, MCF à l'Université Toulouse 1 Capitole.
  • Contact

DI et fictions

DI et Fictions

the godfather movie-10643

Partie Une

Partie Deux

Voyez aussi le projet de recherche de l'ULB Droit international et Cinéma et ses analyses de films et séries (dir. Olivier Corten et François Dubuisson).

Contributeurs

Contributeurs

Ont contribué à ce blog, en leur nom propre ou sous pseudonyme :

Anne de T.
Brejon, Aude
Dichotome
Dufour, Geneviève
Ecudor, Henri
Freddy
Jeanne
Jo'
L'Auvergnate
Latty, Franck
Lauranne
Mael

Marie
Maurel, Raphaël

Rios, Jacobo
Rochas, Sabrin
Rousseau, Nicolas
Sakay, Jarod
Sébastien
Steeve
Stocri
Sur, Serge
Thibault
Thomas
Valoche, Hervé

 

Merci à tous ces enseignants, étudiants et amis du droit international !